L’épilation, tout le monde pense tout savoir sur elle

Le 20/12/2017

Nous allons lister les vrais ou faux les plus courants, pour être enfin sûrs et certains des bonnes pratiques dépilatoires à adopter !

Épilation au rasoir, la repousse est décuplée ?

…Eh oui… ! On le sait, bien que pratique car ultra-rapide, l’épilation au rasoir a un effet peu connu ; le poil rasé devient un poil terminal c’est-à-dire long, épais et noir. Epilé au laser il serait resté au stade dit intermédiaire, encore souple, plutôt court. Le poil terminal se charge en mélanine, se condense pour affronter la prochaine coupe… Le cercle vicieux du rasage au rasoir…

Épilation à la cire chaude… exit pour les personnes sujettes aux varices ?

Plutôt vrai, avec un mais… ! La chaleur est déconseillée pour les problèmes circulatoires car elle fait gonfler les veines. Ceci étant, selon un dermatologue réputé, l’épilation à la cire chaude, même si elle provoque une petite dilatation des vaisseaux sanguins, n’est pas proscrite totalement. Pour autant, un avis médical sera la sécurité ultime avant de faire son choix.

S’épiler souvent permet de diminuer vitesse de repousse et qualité pileuse ?

Oui ! L’épilation très régulière va favoriser l’espacement entre deux séances. On peut donc dire qu’à long terme, l’épaisseur de la pilosité va diminuer en corrélation avec le nombre de poils de moins en moins fournis. Ceci étant, on mettra un bémol au niveau de l’épilation du visage. La pince à épiler, la plus couramment utilisée pour cette zone, favorise la multiplication et l’épaississement du poil ; par effet de vase communiquant, un poil retiré engendre la pousse rapide du suivant (pour le visage, on le redit !). C’est pourquoi, on privilégiera la décoloration des duvets au-dessus de la bouche ou entre les sourcils.

Épilation au laser, ou à la lumière pulsée… toutes les peaux y ont droit ?

C’est vrai ! Malgré des pseudos croyances vis-à-vis des peaux noires ou foncées – qui ne supporteraient pas le laser – tout le monde peut tenter ce type d’épilation au laser ou à la lumière pulsée. En réalité, le laser est adapté (puissance et durée des séances) à la carnation et à la qualité de la pilosité. Les peaux très claires quant à elles savent que s’épiler via le laser, doit être envisagé avec contrôle dermatologique. Par contre, la texture même du poil, et spécifiquement sa couleur, peut interférer : la dépilation laser est possible seulement sur poils noirs ou très très foncés. Dans l’idéal une peau blanche avec une pilosité très brune donneront forcément un excellent résultat suite à l’épilation par lumière pulsée.

Et le post-épilatoire… le lait après c’est inutile ?

Faux ! Et bien au contraire, l’hydratation après l’épilation est essentielle ! D’abord, une crème hydratante non grasse va soulager le « feu » de l’épilation, ou l’échauffement cutané. Et de plus, utiliser un produit spécial post épilatoire va permettre de soulager picotements, microcoupures au besoin. Les rougeurs seront estompées également. En cela les lotions à base d’aloe vera, huile d’argan ou karité sont parfaites ! Mais nous avons un article dédié à cette partie !

Leave a Reply