L’épilation définitive au laser, pour qui, comment Partie 1

Le 17/09/2017

Cette méthode d’épilation radicale a été traitée plusieurs fois, mais il est toujours bon de faire quelques rappels. D’autant qu’aujourd’hui, après avoir été fortement décriée, l’épilation définitive au laser est beaucoup plus encadrée. Seulement valable si elle est prodiguée par un dermatologue ou un centre laser reconnu, avec personnel diplômé et apte à exercer.

Rappelons pour qui l’épilation au laser est préconisée

L’épilation définitive par lumière laser, encore appelée lumière pulsée est un phénomène photoélectrique. La lumière est absorbée par la mélanine, pigment qui colore les poils, car leurs longueurs d’onde respectives sont proches. La racine des poils capte cette lumière, alors transformée en chaleur, laquelle détruit les bulbes pileux. Cette technique est devenue incontournable dans le domaine de l’épilation, car extrêmement efficace. Toute personne ayant une pilosité disgracieuse, qui la gêne au quotidien, qui l’empêche de s’épanouir peut avoir recours à cette méthode dépilatoire. Ce que l’on sait moins c’est qu’elle peut être thérapeutique, prescrite pour raisons médicales, dans le cas d’incarnation pileuse (pour les jambes ou la barbe des hommes). Egalement, moyen souvent unique pour venir à bout de l’hirsutisme, vrai dérèglement hormonal rendant la vie sociale quasi nulle.

Mais tous les types de poils supportent-ils l’épilation laser ?

Le poil blanc ou clair ne peut pas être traité par la lumière pulsée. En effet, la cible pigmentaire n’est pas la bonne (problème physique de longueur d’onde). Idéalement l’épilation définitive sera parfaite pour une pilosité foncée (brune ou noire). De même la densité des poils et la carnation cutanée rentrent en ligne de compte. Plus les poils seront gros (diamètre), et plus votre carnation de peau sera claire, plus les résultats de l’épilation définitive par laser sera optimale. Par contre, renseignez-vous car certains matériels lasers peuvent désormais être utilisés pour les peaux mates voire les peaux noires.

Il faut toutefois, être vigilant quant aux contre-indication et risques

Depuis le milieu des années 90, l’épilation au laser est très paramétrée. Pour pouvoir y avoir recours, interdiction totale d’être bronzé (on entend, de façon artificielle) pendant une quinzaine de jours en amont de la séance laser, et durant une huitaine après. Autant dire qu’en fonction de la récurrence des séances, ne comptez pas sur le corps bronzé ! Ni soleil pour lézarder, et encore moins, séances d’UV. On ne peut pas tout avoir ! Chaque chose en son temps ! Bien entendu, exit les produits auto-bronzant. Le risque majeur est d’activer un phénomène de brûlure en raison d’une concentration de mélanine importante. Même sans réaction flagrante, des taches brunes peuvent petit à petit apparaître, signe de la mort cutané de parcelles de peau. Réversible mais suspecté depuis quelques temps d’être cancérigène.

Cependant, si votre peau répond aux critères de carnation, que votre poil est plutôt dru et brun, vous pouvez, en vous faisant suivre par un professionnel reconnu, optez pour cette méthode dépilatoire permanente ; tout le corps peut être épilé ainsi. Visage, maillot, aisselles, jambes. Chez les messieurs, cela peut être aussi la nuque, le cou, le dos, les épaules. Rien n’empêche également de procéder à l’épilation des avant-bras, bras voire dos de la main.

Pour connaître la suite de notre article, rendez-vous le mois prochain !

Leave a Reply