Les petits points rouges d’après épilation : comment s’en prémunir ?

Le 16/08/2017

Vous avez toutes (et tous !) fait ce constat de l’apparition de petits points rouges sur la peau suite à votre séance d’épilation. Aussi bien à la cire qu’après le rasage, votre épiderme semble comme « à vif », tiraillé et réagissant en laissant apparaître ces tâches de petite dimension, rouges et assez… inesthétiques. Tout d’abord, pas de panique, ceci est une réaction épidermique normale et naturelle. Ensuite, il est possible d’atténuer tout cela, et voici comment !

Les petits boutons rouges sont un phénomène classique du post épilatoire, car la peau subit une inflammation au moment de l’arrachage de la racine du poil. Et comme une jambe, une cuisse ou une aisselle, n’a pas qu’un poil, le processus est décuplé… Ceci dit, puisqu’il n’est pas la peine de s’alarmer, on peut toutefois adopter des gestes simples pour diminuer ce résultat « rougeaud » un peu disgracieux (on pense surtout à l’épilation en été, avec les shorts et les maillots de bain.)

La routine pour favoriser la disparition de ces marques de picotements est l’hydratation ! (ce n’est pas comme si on en parlait sans cesse en épilation !). Tous les jours, application obligatoire d’un soin nourrissant, apaisant. Une fois par semaine, un gommage de la peau (pour plus de résultat, le faire la veille de l’épilation). L’exfoliation permet de nettoyer les cellules mortes en surface de derme, mais surtout, cela « ouvre » les pores ; propres et aérés, l’extraction des poils n’en sera que plus aisée, donc moins de marques par la suite.

Bien entendu, avant de vous épiler, votre corps doit être parfaitement net (pas de reste de lait corporel, pas de blessures, etc.). Si vous optez pour l’épilation à la cire, toujours utiliser des ustensiles à usage unique (en général, en institut cela est très facilement vérifiable ; chez vous, les kits d’épilation fournissent suffisamment de bandelettes).

Une fois épilé, ne négligez pas les soins post épilatoires. Des lingettes antiseptiques existent, des lotions à tamponner au coton également. Attention, le produit désinfectant ne doit pas être irritant, ne doit pas contenir d’alcool. Enfin, une huile végétale comme l’huile d’amande douce est préconisée pour l’hydratation immédiatement après l’épilation.

Si vous préférez les crèmes dépilatoires, sachez que l’irritation et les petits points rouges apparaîtront aussi. Hors, chimiquement fortes, ces crèmes accentuent l’effet picotant. Premièrement respectez les temps de pause ; laissé trop longtemps, le produit peut « brûler » votre épiderme. Il faut absolument se rincer à grande eau, suffisamment pour que le produit ne reste pas en surface de votre peau. Pour le séchage, on privilégiera le tamponnage plutôt que le « frottage » vigoureux ! Cela pourrait amplifier le tiraillement et l’apparition en réaction, des têtes d’épingles rouges.

Pour terminer, sachez que selon votre « matière » de peau vous serez plus ou moins sujets aux poils incarnés. Ce désagrément est lié du coup, à l’intensité qu’auront les marques rouges sur votre peau. L’épilation quelle qu’elle soit sera plus intensive sur poils recourbés, poussant à moitié sous la peau, à l’horizontale. Le corps réagira alors tout aussi intensivement, l’inflammation sera plus importante. C’est pourquoi, on recommande encore une fois, de bien exfolier régulièrement (sous la douche cela ne prend pas plus de temps qu’un savonnage classique !), et une hydratation quotidienne pour maintenir votre derme souple et « plastique ».

Dorénavant, vous savez tout pour éviter, ou tout au moins minimiser, l’apparition des petits boutons rouges lors de votre épilation !

Leave a Reply