Et si la lumière pulsée chez soi était la nouvelle épilation à adopter ?

Le 22/10/2016

Afin de mettre un terme aux rendez-vous perpétuels chez votre esthéticienne, nous allons vous parler de l’épilation à la lumière pulsée qui pourrait bien vous convaincre ! Son fonctionnement, la présence de risques ou pas, on vous dit tout… ou presque !

L’avantage premier de la lumière pulsée est que sa technique permet une peau douce plus longtemps. De plus, elle n’est pas douloureuse comme peut l’être la cire ou l’épilateur électrique.

Est-ce que c’est la même chose que le laser ?

Non ! Car si le laser doit se pratiquer chez un dermatologue, la méthode de la lumière pulsée peut tout à fait se faire chez soi. Elle ralentit notoirement la repousse. Le principe est une émission de lumière ; celle-ci est absorbée par le poil ; avec la chaleur dégagée, le bulbe pileux s’échauffe et se sépare de son poil de lui-même. Il faut toutefois noter que par rapport au laser par lequel la puissance lumineuse détruit le poil, la lumière pulsée est plus « soft » : chaleur peu intense, juste ce qu’il faut pour que le poil soit rendu suffisamment malléable pour tomber. Le bulbe n’est pas atteint, ce qui fait que la repousse si elle est largement amoindrie, n’est pas stoppée totalement. A l’inverse du laser beaucoup plus puissassant dans la destruction pilaire.

Pour qui la lumière pulsée est-elle valable ?

Pour les carnations de peaux claires avec des poils sombres. Elle est tout à fait envisageable. C’est son principe même qui l’induit : en effet, le spectre lumineux attaque les poils en fonction de leur teneur en pigments. Plus le ton du poil est foncé plus il sera repéré ! La lumière pulsée n’est donc pas efficace pour les blonds, les roux et les poils blancs.

Que peut-on épiler avec cette méthode ?

La lumière pulsée est une épilation qui s’adopte pour les aisselles, le maillot ou les demi-jambes. Pour une pilosité forte sur les avant-bras ou les cuisses, elle sera moins efficace en raison de la densité de poils à cibler. Pour le duvet, celui qui nous obsède au dessus de notre bouche par exemple, elle ne sert à rien car nous sommes en présence exactement, de poils trop clairs. Attention par contre de ne JAMAIS utiliser cette technique sur une peau lésée, abîmée, sclérosée. De même, on oublie totalement pour l’épilation intime ou pour les poils disgracieux du bas ventre ou de la poitrine.

L’appareil

Ce qui va guider le choix de l’achat est la taille de la lampe et la rapidité des impulsions lumineuses. Généralement, la surface de la lampe est d’environ 2 cm carré. Elle peut aller jusqu’à 7 cm carré. En toute logique, on comprend que plus la surface lumineuse sera élevée plus le temps passé à épiler sera rapide. La fréquence lumineuse varie entre 1 seconde et 3 secondes. Pour des raisons de sécurité, les appareils sont dotés de détecteur de type de peau, ainsi si votre épiderme n’est pas adapté aux critères internes de la machine, l’épilation ne se fera pas. On trouve dans le commerce des systèmes pour épilation à la lumière pulsée soit filaire, soit sur batterie ; cette solution est pratique pour emporter en vacances votre matériel !

Utilisation performante

Ne pas s’exposer au soleil ou s’enduire d’autobronzant avant épilation. Il n’est pas conseillé non plus de s’hydrater la peau pendant les 48 heures qui précèdent. Par contre, vous devrez raser les zones visées deux jours en avance. Pour la suite, suivre à la lettre les recommandations du fabricant. Il est de plus primordial de ne pas passer la lumière deux fois d’affilé sur la même zone au cours d’une séance. Et enfin, espacez chaque épilation de la suivant d’environ 2 semaines en début de traitement pendant 2 mois. Au bout de ce laps de temps, vous pourrez vous épiler toutes les 6 semaines environ.

Bien sûr, vous ressentirez de légers picotements, mais rien de plus, durant l’opération d’épilation. Quelques gonflements bénins peuvent apparaître juste après, sans conséquences et ne durant pas. Un peu de rougeurs enfin, mais rien de comparable à l’aspect peau « mouchetée » après l’épilation à la cire par exemple.

Et côté prix ?

La fourchette de prix s’étale de 150 à 500 euros.

Pour résumer, voici les avantages et les contraintes inhérentes au choix de la lumière pulsée comme mode d’épilation à domicile :

Avantages : indolore, résultats flagrants dès la 3ième séance, peu ou pas d’effets indésirables, prix d’acquisition de son propre matériel bien moins cher que des séances au laser.

Inconvénients : uniquement efficace pour les peaux claires avec pilosité foncée, un peu long pour certaines zones comme les demi-jambes avant résultat probant (environ 5 à 10 séances), méthode qui nécessite un renouvellement complet tous les 3 ans à peu près, méthode incompatible avec les jeunes filles, les femmes enceintes, les personnes ayant des problèmes circulatoires.

Leave a Reply