Pour les hommes aussi, l’épilation est devenue incontournable !

Le 21/07/2016

Comme la gente féminine, les hommes modernes ont envie d’être impeccables en costume, ou…. en habit d’Adam (ou presque !) sur les plages de l’été ! De ce fait, ils traquent eux aussi les poils disgracieux et ont recours à l’épilation comme ils vont chez le coiffeur, le barbier ou voir un match de foot ! Ils ont compris que prendre soin de leur apparence n’altérait en rien leur « mâlitude » !! S’ils conservent une barbe travaillée, des moustaches à faire pâlir Dali, ils ont envie d’avoir des aisselles, un torse, ou un visage aussi doux qu’une peau de bébé !

Qu’épilent les hommes ?

Les sourcils : beaucoup de messieurs dont la pilosité est fournie se retrouvent avec un mono-sourcil pas toujours esthétique. Pour adopter un visage mis en valeur, une ligne de regard nette et aérée, l’épilation des sourcils est intéressante. Poils marginaux en dehors de la ligne naturelle du sourcil ou disséminés sous les yeux peuvent facilement s’extraire.

Les aisselles : cette épilation à l’inverse des femmes, n’est pas forcément à visée esthétique ; en effet, des poils courts voire absents sous les bras permettent de réguler la transpiration en termes de non diffusion des odeurs corporelles parfois fort gênantes. Par contre, le conseil général des professionnels de l’épilation, préconise de ne pas tout raser, mais de savamment élaguer les poils afin de garder une part de virilité que la nature a voulu pour vous les « men » !

Le torse : deux écoles se disputent le propos ! Si la pilosité est juvénile, du style quelques poils au niveau de la ligne de seins, l’homme pourra se contenter d’un petit coup de pince à épiler de temps à autre afin de garder et cultiver son côté imberbe ! A lui de voir ce qu’il veut, mais la tendance du torse poilu, si la disposition pilaire est harmonieuse, est encore en vogue ! Des acteurs célèbres ne se lassent pas de poser, pilosité en avant, et des dires de beaucoup de femmes… cela induit une « sexytude » absolue. Bien sûr, si les poils sont nombreux, épais, implantés de façon anarchique, l’épilation à la cire reste la solution…. On ne dit pas que ce sera sans douleur, mais après tout… l’adage pourrait bien devenir « souffrir pour être BEAU » !

Le dos, épaules ou bas : pour ces endroits par contre, tout le monde est unanime, autant les hommes que les autres qui posent le regard sur eux ! En maillot sur la plage le dos velu est assez rédhibitoire en termes de séduction. Pour s’épiler, la cire en institut est radicale. Les épaules à la King-Kong n’ont jamais eu gain de cause face à un dos bronzé, musclé (ou pas) et totalement dénué de pilosité !

Les narines : plus étonnant mais le niveau de poils en ce lieu est assez impressionnant chez nos maris, conjoints, frères, collègues… A faire soi même dans un peu de douleur, un nez bien net sans poils débordant des narines ne peut qu’être gage de séduction optimisée !

Les jambes : chez l’homme cette épilation est souvent associée à la pratique d’un sport demandant un aérodynamisme parfait, au mannequinat ou aux hommes dont les penchants sentimentaux sont plus proches du féminin. A moins d’être veinard de naissance et d’être peu poilu sur les cuisses et les mollets, l’épilation masculine pour ces zones est périlleuse : les poils sont drus, souvent nombreux et beaucoup plus épais que les poils féminins. Il faudra donc beaucoup de patience, de petites larmes au coin des yeux et de tubes de crème dépilatoire ou de séances d’épilation à la cire pour obtenir un corps d’éphèbe, version corps de bébé Cadum… Mais ensuite, chaque homme est libre de ses choix.

Les fesses : oui, cette épilation plus intime est aussi pratiquée par les gentlemen ! Question d’esthétique pure, les poils des fessiers se retirent à la cire froide, en institut de préférence, ou par un traitement à la lumière pulsée.

Bien entendu cette énumération n’est qu’un constat de la vision de l’épilation par les hommes. Comme pour toute chose, tout est question de dosage, un homme tout autant viril qu’il soit, s’il est trop épilé pourra apparaître comme quelqu’un de sophistiqué, d’un peu dandy à l’ancienne… A cela près que chez certains, cela développe leur charme. C’est donc de réels choix personnels.

Mais nous pouvons toutefois faire un point sur les méthodes d’épilation masculine !

Le rasage, classique s’il en est ! Rapide et simple, vite fait bien fait, mais le bémol est sur son efficacité. Les poils repoussent (trop) vite, la peau peut être blessée, et s’en suivent de petites infections malgré les produits contre le feu du rasoir.

La cire quant à elle est la meilleure option selon des sondages. Certes, les débuts sont compliqués car la malléabilité du poil masculin est bien moins forte que pour les femmes. Il faut donc envisager de souffrir un peu sur les premières séances… Ce qu’il faut voir c’est l’efficience de la méthode ! Pour les novices, les esthéticiennes proposent de plus en plus de forfaits hommes ! Renseignez-vous messieurs !

La crème dépilatoire présente les mêmes avantages que pour les dames ; rapide, sans douleur. On peut le faire chez soi, et les marques de cosmétiques commencent à diversifier leurs gammes en insérant des produits spécifiques pour les hommes.

Lumière pulsée/laser : valables pour le choix d’une épilation définitive ou quasi définitive avec la lumière pulsée. Sans douleur, diminue considérablement la repousse voire l’annihile totalement. La contrepartie est le coût, assez élevé (autour de 500 euros pour 6 séances). De plus, la lumière pulsée est efficace pour des hommes à la carnation plutôt claire et aux poils assez foncés. Le blond ou le roux sont donc obligés de rester sur les techniques traditionnelles du rasage, cire ou crème. Un dernier point important, ces techniques sont totalement incompatibles avec les peaux tatouées.

Leave a Reply