Petit focus sur l’épilation au fil : et si c’était la solution dépilatoire parfaite ? !

Le 11/04/2016

Déjà abordée sur ce blog, nous revenons un poil.. sur l’épilation au fil également connue sous le nom d’épilation indienne ou turque. Il se peut même que vous ayez lu quelque part dans un magazine spécialisé beauté, épilation libanaise ! Il est clair en tous les cas que ce type de méthode pour venir à bout de vos poils est ancestrale, utilisée par les femmes de l’Orient lors de leurs divers rituels de beauté.

Comment fonctionne cette technique

Les poils sont arrachés avec le bulbe entre deux fils de coton fins mais ultra résistants. Il faut avoir le coup de main, c’est pourquoi il est préconisé de débuter en institut même si par la suite, vous arrivez à maîtriser la technique afin de vous épiler vous-même. Il s’agit d’un petit mouvement précis de la main qui accentue la torsion des fils. Ainsi les poils sont retirés depuis leurs racines. Lorsque cette épilation est parfaitement exécutée, vous pouvez avoir des bandes entières de poils qui sont retirées simultanément.

Qui peut s’épiler au fil ?

En vérité, on ne le sait pas trop mais c’est ce type d’épilation qui est plébiscitée par bon nombre de personnes, que ce soit la gente féminine, ou nos hommes ! En effet, si pour les femmes, cette méthode est pratique, simple et économique, les messieurs l’adoptent volontiers pour parfaire le dessin naturel de leur barbe ; entre autre, ils l’utilisent pour retirer les poils disgracieux poussant trop haut sur les joues. Par coutume ancestrale, l’épilation au fil venue d’orient, sert à épiler le corps en entier. Dans nos pays occidentaux, elle reste souvent pratiquée pour des zones de petite dimension. Les joues, les sourcils, ou bien la lèvre supérieure. Cependant, avec de la patience et le geste sûr, il est tout à fait envisageable de tester sur les jambes ou les cuisses !

Qu’est-ce qui rend l’épilation au fil si intéressante ?

Tout d’abord et contrairement à beaucoup d’apriori, cette technique n’est pas vraiment douloureuse de l’instant qu’elle est maîtrisée. On donnera en exemple l’épilation à la cire chaude qui elle, est beaucoup plus intrusive pour l’épiderme et souvent mal supportée (voire incompatible) pour les personnes avec troubles de la circulation sanguine. On le redit, l’épilation au fil est primordialement exécutée par des esthéticiennes. Le second avantage et non des moindres, est la quasi absence de poils incarnés suite à une séance d’épilation. Le fil arrache le poil avec son bulbe mais il n’y a pas de phénomène d’écorchure (comme avec le rasoir) provoquant petites infections bégnines et irritations. (raison première des poils incarnés). Enfin, la repousse est bien ralentie avec cette méthode, d’où un gain et de temps et d’argent ! On pourra noter l’universalité de cette solution car, naturelle, l’épilation au fil n’engendre aucun risque d’allergie ou d’intolérance quelconque (même pour les peaux sensibles). Elle est hygiénique, rapide et efficace même sur poils courts.

A-t-elle des inconvénients alors ?

On résumera juste ce qui a été abordé en début d’article en stipulant que les deux points noirs de cette méthode sont l’exigence de technique au départ, nécessitant d’aller en institut de beauté ; et deuxièmement, la restriction aux zones de petites dimensions, souvent réduites au visage, phalanges des mains et des pieds.

One Response to “Petit focus sur l’épilation au fil : et si c’était la solution dépilatoire parfaite ? !”

  1. Laura dit :

    Vraiment intéressant comme article. Peut-être une alternative à d’autres méthodes d’épilation plus classiques ! Dommage que ce soit à faire en institut uniquement.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Leave a Reply