On n’est jamais assez prudents en termes d’épilation

Le 04/09/2015

Comme pour tout ce qui touche à notre corps et à notre santé, avant de vouloir s’épiler à tout prix… il faut connaître certains effets secondaires, et encore plus, les contre-indications éventuelles. Cela va dépendre du mode épilatoire choisi, de votre état de santé général entre autre. Être belle et douce oui… mais pas n’importe comment.

Y a-t-il des risques et des contre-indications que j’ignore en ce qui concerne les différentes méthodes d’épilation ?

La cire chaude : les risques sont des brûlures que l’on contracterait par manque de vigilance sur la température de la cire au moment où on l’étale sur la partie à épiler. Loin d’être parlée sans tabous, l’épilation intégrale du maillot est une des plus dangereuses, car il aurait été constaté des troubles gynécologiques chez plusieurs femmes suite à cette pratique. Plus simplement, des mycoses ou des infections urogénitales peuvent survenir en raison d’une hygiène négligée (ustensiles pas assez stérilisés, produit avec allergène méconnu) sur les outils d’épilation et/ou l’environnement où l’on s’épile.

Les contre-indications pour la cire chaude sont les problèmes veineux, dont les varices. Les troubles respiratoires qui peuvent être accentués en raison des vapeurs de chauffage de la cire. Certaines allergies sont totalement incompatibles, il faut donc en parler avant à votre allergologue ou dermatologue. Faire très attention si votre peau est atopique (extrêmement sèche) et pour les grains de beauté très saillants également. La meilleure sécurité est vraiment de prendre un avis médical avant tout ! Idem pour la période grossesse. Cela peut être contre indiqué.

La cire froide : contrairement à sa cousine la cire chaude, on ne recense aucun risque du à cette pratique dépilatoire.

Par contre, elle est interdit pour les mêmes raisons chez les personnes ayant des déficits veineux, des varices, ce n’est pas la chaleur mais bien le geste sec et rapide d’arrachage qui peut troubler la circulation sanguine. Déconseillée sans avis médical là aussi, pour les personnes avec des grains de beauté massifs, une peau ultra fragile, et les femmes enceintes, en raison de possibles troubles circulatoires temporaires.

Épilation par électrolyse : si vous avez un appareil de ce type, mais pour n’importe quel appareil, il faut bien prendre le temps de lire la notice. Souvent, y sont inscrites les contre-indications ; ici, ceci est formellement interdit aux personnes portants des implants métalliques, les femmes sous stérilet, les femmes enceintes ;

Sinon, on ne note pas d’effets indésirables.

Épilation à la lumière pulsée/ au laser : Pour information, cette épilation, même en institut de beauté, doit être faite sous contrôle d’un médecin. Toutefois, en vente libre dans sa version « maison », l’appareil à lumière pulsée pour s’épiler chez soi est fortement contre-indiqué : pour les femmes enceintes, les sujets prenant un traitement médical photo sensibilisant, les diabétiques. Pour les personnes à peau foncée, mate, ou très bronzée, c’est interdit car le fonctionnement se faisant par dépigmentation, la peau peut être durablement lésée, brûlée. Ceci étant les appareils de maison sont moins puissants que ceux utilisés par les esthéticiennes professionnelles, mais il faut être très vigilant avec cette méthode.

Cas spécifiques :

On l’aura remarqué, le cas de la femme enceinte est particulier ; toujours prendre conseil auprès de spécialistes du domaine de l’épilation et de son médecin. Idem pour les personnes sous traitement médical ou montrant des déficiences immunitaires avérées.

Les amatrices d’épilation quotidienne, devraient prendre en considération que l’élimination systématique de la barrière antimicrobienne que constituent les poils… si elle est en permanence enlevée, va favoriser la propension à être malade (infections à répétions, accentuée en période estivale et de chaleur). ) Très vrai pour l’épilation intégrale mais pas uniquement, infection de la peau au niveau des aisselles ou kystes inflammatoires sur les jambes sont des diagnostics fréquents.

Et pour terminer, un conseil pour les toute jeunes filles, bien que nous comprenions l’envie à l’adolescence de se sentir féminine et… disons-le… désirable, hormis cas pathologique de pilosité excessive voire d’hirsutisme, une épilation avant 15 ans est peu recommandée. Et d’abord en institut… Ne jamais débuté au rasoir… Mais ça… on vous en a déjà parlé !

Le tout est de garder du bon sens, de choisir un geste dépilatoire qui va nous satisfaire, sans mettre en péril notre santé ! Même pour une banale crème dépilatoire, il est impératif de la tester sur un petit bout de peau, et de bien vérifier sa composition.

5 Responses to “On n’est jamais assez prudents en termes d’épilation”

  1. Nathalie dit :

    Super article. Je suis un peu biaisée comme notre site parle de la lumière pulsée c’est pour moi la meilleure solution. En tout cas pour le moment. Qui sait dans quelques années ce qui sera inventé.
    Sinon la cire chaude reste un classique pour moi, si l’épilation IPL n’est pas possible. C’est économique et écologique en plus 😉

  2. Merci pour ton article très détaillé!
    4ème séance à la lumière pulsée pour moi en espérant que les résultats soient vraiment durables. Je refuse de refourguer mon chauffe cire pour le moment, ça peut toujours servir …

  3. daritto dit :

    Merci pour ce joli article !

  4. valerie dit :

    Merci article complet, je veux juste insister sur le dernier conseil, ne jamais appliquer une crème dépilatoire sans vraiment la tester

  5. Laura dit :

    La clef c’est de faire des tests sur des parties non-visibles avant de se lancer complètement ! Merci pour l’article clair et précis !

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Leave a Reply