La cire au sucre, héritage de femmes d’Orient

Le 09/04/2014

Comme abordé précédemment, voici l’article récapitulant la méthode de l’épilation au sucre ! Oui mesdames (et peut-être messieurs remarquez !), nous allons enfin pouvoir nous faire la peau douce et satinée, sans pour autant passer un temps fou et engager énormément de frais. L’épilation au sucre en do It yourself ! Venue des traditions orientales, l’épilation à la cire sucrée est plébiscitée… Zoom sur cette technique !

La cire que nous allons fabriquer est parfaite en beaucoup de points : elle rend l’épilation peu douloureuse, et en plus, c’est une technique ancestrale, naturelle, et efficace ! Premier constat, nous ne nous brûlerons pas en utilisant cette façon d’épiler. Secundo, et c’est souvent la bête noire qui nous fait détester cet entretien corporel, pas besoin de renouveler souvent ou de fignoler à la pince à épiler car la cire au sucre évite la repousse sous-cutanée des poils ! Génial !

Liste des ingrédients pour concocter sa cire au sucre :

  • 2 verres de sucre en poudre, plutôt sucre fin car la cassonade est trop grossièrement concassée pour bien se fondre dans la préparation
  • Un demi-litre d’eau
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • Jus de citron

Franchement… ça ne va pas chercher très compliqué comme matières de base non ? !

Réaliser sa cire orientale :

On se croirait presque dans un blog culinaire mais ne nous y trompons pas… c’est bien de beauté dont il s’agit !!

Dans une casserole on verse le sucre puis l’eau petit à petit, sur feu doux, comme pour confectionner un caramel ! On surveille que la texture devienne épaisse et se colore joliment en doré. Une fois que l’on estime la coloration suffisante, on fait le test de la goutte de caramel. Sur une surface plane et à température ambiante, si la goutte se malaxe facilement entre les doigts, tout en restant bombée c’est que le mélange est top ! C’est alors que l’on peut ajouter le jus d’un demi-citron, toujours à feu léger. Ces étapes doivent avoir pris environ dix minutes.

A ce stade on peut ajouter les deux cuillères à soupe de miel, on laisse encore un peu mijoter et au bout de 2 minutes, on peut tartiner… (Pas son petit pain au lait hein ? !!).

Non, sans blaguer, il faut d’abord laisser refroidir la cire, qui doit apparaître comme une pâte onctueuse et suffisamment malléable pour être étirée sans rompre… La tiédeur est obligatoire car chaude, la cire serait intenable entre les doigts. Et trop froide, elle aurait durci de façon trop prononcée et on ne pourrait plus guère que faire des décors en sucre caramélisé pour un éventuel gâteau !

C’est bien là, l’art de bien chauffer son sucre ; sans doute, plusieurs essais seront nécessaires avant d’atteindre la confection parfaite de notre cire au sucre !

Et maintenant… épilons-nous :

Nous prenons une boule de cire bien travaillée, puis nous l’appliquons en l’étirant sur la zone de peau à épiler. Si elle est malléable comme il faut, elle s’étalera sur la peau assez simplement et naturellement dans un effet physique d’étirement. Ceci est à effectuer par petites zones, donc petites quantités de cire à chaque fois. Cela évite d’en gaspiller et de ne pas correctement la déposer sur les poils à enlever. Une fois la cire en place, il faut ne pas s’attarder et tirer la bande ainsi déposée, d’un coup sec, plutôt dans le sens inverse de la pousse du poil.

Et ainsi de suite, tout au long de nos jambes, mais sachons que par sa compostions 100% naturelle, la cire orientale « maison », s’utilise sur tout le corps si nous le souhaitons. Comme pour bien d’autres méthodes, la précaution unique à prendre et de ne pas épiler une zone de peau lésée, blessée avec plaie (même guérie ; il est préférable d’attendre, tout comme sur une cicatrice fraîche.).

Un gros avantage de la cire au sucre est qu’elle se conserve parfaitement. Dans un récipient hermétique, à l’abri de l’air et de l’humidité ! Ainsi, pour un gain de temps, la préparer en quantité plus importante permet de prévoir deux ou trois séances d’épilation sans contraintes ! Il n’y aura plus qu’à réchauffer au bain-marie la dose nécessaire pour nous épiler en deux temps trois coups de cuillères à miel !

Pour finir, un mot sur les vertus de cette cire ayant traversé les contrées : combiné aux effets collant du sucre (premier objectif de l’épilation, retirer les poils par collement !) le citron que l’on introduit dans la cire, est un bon exfoliant, et désincrustant. Il va donc favoriser le retrait des cellules épidermiques mortes, en même temps que les poils, et aussi, aider à la sensation de peau douce à la fin ! Ses actions sur les pores de notre peau sont également antiseptiques, ce qui est toujours rassurant pour une épilation ; sans compter que le citron possède enfin des propriétés revigorantes, d’où un aspect lumineux de la peau ! Intéressant pour l’épilation de parties plus visibles comme bras, visage etc.

Son compère de préparation culinaire-esthétique le miel est là pour cicatriser… La nature est quand même bien faite ! Il adoucit en même temps qu’il répare !

Voilà ! La cire au sucre, rien de plus facile, et je vous jure que nous ne verrons plus le citron sur son étal ou le miel chez l’épicier, de la même façon !!!

Leave a Reply