Le maquillage des yeux, tout un art

Le 12/12/2013

Le maquillage des yeux, tout un art pour assortir correctement à nos pupilles

Le regard est un élément très important dans la mise en valeur d’un visage. C’est également le siège d’une communication non verbale parfois subjugante ; dans une relation de séduction par exemple. Mais si l’œil en lui-même est beau, il peut être sublimé par un maquillage en totale adéquation avec sa couleur. L’élégance assurée, le battement de cils affolant, se construisent par rapport à la théorie picturale de la complémentarité des contrastes de tons : l’œil est un tableau, un chef-d’œuvre, pour lequel il faut choisir la bonne palette.

Les yeux clairs

Les yeux bleus

La couleur qui complète est l’orange. Bien entendu, du maquillage franchement orange bien que vraiment ravissant sur des yeux azur, peut être peu discret. Pour des occasions festives nous pouvons oser. Pour le quotidien, nous choisirons dans les gammes chaudes dérivées de l’orange. Avec des nuances chromatiques plus douces : ombres à paupières dans les marrons, avec toutes les déclinaisons comme chocolat, terre, taupe et mordoré. Dans les tons plus pastels, nous testerons les pêche-doré, les rosés, les fards abricot.

L’accord parfait avec des pupilles bleues pour un regard océanique interminable…

Nous éviterons à l’inverse absolument le vert sous toutes ses nuances.

Les yeux verts

Parfois confondus avec les précédents, car certains yeux sont subtiles et oscillent selon la luminosité entre le vert, le bleu, le bleu/vert, le vert d’eau… La couleur qui va contraster et éblouir le regard est le rouge. Là encore, à moins de passer un casting burlesque, le rouge aux yeux n’est pas facile à porter. Alors, nous allons utiliser les tons dont la couleur primaire rouge est présente en grande densité chromatique comme le violet, et les dérivés violine ou les prunes. Les yeux verts vont souvent de pair avec une carnation de peau claire, pâle. Une touche unique de maquillage suffit pour mettre en valeur tout le visage. Si nous maquillons les yeux, nous ajouterons juste un gloss brillant sur les lèvres. Ce qui est possible cependant, c’est de souligner l’œil avec du khôl et un léger mascara (qui lui, sera dans les tonalités de vert : kaki, vert clair, vert sapin…).

Du côté de ce qui est à proscrire, nous oublierons les fards et poudres à yeux dans les bleus !

Les yeux foncés

Ceci est valable pour les yeux marrons (très foncés ou tirant vers du noisette plus clair) et les yeux noirs.

Notons que universellement, les yeux marrons sont les plus répandus.

Nous devons miser sur le côté ténébreux et profond du regard. Autorisons-nous l’eye-liner ou le crayon, de couleur noire ou bleu marine. Nous pouvons aussi tenter le prune, le marron tirant vers le bordeaux. Pour les ombres à paupières, nous éviterons les matières trop mates qui enferment l’œil et ternissent le regard. Il faut plutôt s’orienter vers des nuances métalliques avec des dorés, des argentés, des bronzes ou des roses réflecteurs de lumière. Les marrons sont à choisir avec précaution pour éviter l’effet « ton sur ton » trop fade. Le marron doit être franc, foncé avec un soupçon de pourpre ou de violet foncé pour faire des reflets. Par contre, les yeux très foncés, noirs, peuvent se permettre de jouer sur le côté mystérieux de pupilles impénétrables, et nous opterons parfois (pour des soirées) pour le maquillage « ultra back » : anthracite sur les paupières, noir profond pour le mascara. C’est le regard de star assuré !

Voilà, plus d’excuses pour se maquiller à la « va-vite » !

Choisissez les cosmétiques qui correspondent à votre couleur d’yeux et… battez des cils !

Leave a Reply