Trucs et astuces pour préparer sa peau au soleil avant l’été

Le 13/06/2012

Ah… voici que les belles journées ensoleillées reviennent et que vous commencez à avoir envie de dénuder votre silhouette.

Mais après les semaines emmitouflées et confinées au creux de vêtements bien enveloppant… votre peau est disons… pâle, blanchette et a besoin de se préparer à emmagasiner le soleil en toute sérénité.

Voici quelques conseils et précautions d’usage car vous le savez, il ne faut pas s’exposer aux rayons de l’astre d’or n’importe comment.

Préparez votre peau c’est faire une cure par l’intérieur en consommant des aliments riches en bêtacarotène : avec une action anti-oxydante, la carotte, la tomate mais aussi les abricots ou la pastèque, protègent l’épiderme contre les rayons ultra-violets. Sans abuser de ces aliments qui en trop grande quantité sont mauvais pour les fonctions hépatiques, vous pouvez également assaisonner vos salades à l’huile de noix qui comme les poissons riches en oméga 3 comme le saumon, évitent la sécheresse et la déshydratation cutanée.

Un autre geste très simple et qui est une recommandation valable pour tous, est de bien boire avant toute exposition au soleil. Pourquoi ? Car les cellules de la peau sont constituées par des acides gras qui lors de séances de bronzage vont être rapidement «  attaqués » et lésés. (ce qui aboutit en cas extrême au fameux « coup de soleil » ; à ce stade, les acides sont totalement desséchés et quasiment «  calcinés » !).

La prévention par une bonne hydratation est donc indispensable si vous ne voulez pas rapidement ressembler à une écrevisse qui craquelle et qui souffre… Une moyenne d’un litre et demi d’eau est un bon repère pour la majorité des personnes. Mais cela varie en fonction des organismes, de votre activité physique dans votre métier ou par la pratique d’un sport. Ces cas-ci nécessitent de plus grandes quantités d’eau pour être correctement hydratés. Toutes les eaux sont bonnes à boire, sauf les très sucrées qui si elles hydratent tout autant qu’une eau plate, vont être caloriques… Et le bronzage et la ligne de sirène ne vont-ils pas de paire pour être en forme sur la plage ? !!

Si contrairement à ce que beaucoup pensent, les autobronzants sont totalement inopérant en matière de protection contre les agressions du soleil, la crème hydratante classique à passer quotidiennement est quant à elle bénéfique par son rôle équilibrant et réparateur du film naturel protecteur présent à la surface de l’épiderme. Bien sûr, cela n’empêche en aucun cas de s’enduire de produits solaires spécifiques lors d’exposition prolongée, mais en hydratant avant et après le bain de soleil, c’est une façon de garder la peau douce au fur et à mesure qu’elle se hâle, tout en minimisant les risques de rides précoces.

Enfin, méfiance vis-à-vis des compléments alimentaires dits « solaires »… Ils ont un effet prolongateur et facilitateur du bronzage certes, mais en aucun cas ils ne sont un moyen de protéger la peau lorsqu’elle bronze. De même les UV qui s’ils sont pratiqués trop intensément sans surveillance, sont néfastes. Ils n’ont aucun rôle protecteur eux non plus, car ils ne permettent pas à la peau de s’épaissir suffisamment dans le temps pour former une barrière résistante aux rayons les plus violents. Ceux qui pénètrent profondément sous l’épiderme et qui font de dégâts irréversibles… Ils inhibent (les UV) contre toute attente, la production de mélanine (pigment naturel de l’organisme servant de réflecteur solaire) et donc… détruisent le capital solaire que l’on a plutôt que de la renforcer…

Leave a Reply